Racontez-nous votre histoire de centre d'appels

Avez-vous déjà eu un appelant ou client désagréable? Parlé avec un client au travail qui a dépassé les limites de la violence verbale, raciale, sexuelle ou tout autre type de harcèlement ou violence verbale? Nous savons que les agents de centres d'appels se retrouvent trop souvent au téléphone avec des appelants agressifs. La quantité et la gravité de ces agressions verbales sont une importante cause de stress et d'anxiété et a un impact sur notre santé et notre bien-être.

Les choses peuvent être différentes. Les sociétés peuvent prendre des mesures pour atténuer et arrêter les abus et le harcèlement en appliquant les lois, en créant des politiques et procédures protectrices et en adoptant les pratiques des entreprises qui se battent pour leurs employées et employés. Les politiques qui interdisent de raccrocher, n’imposent aucun maximum de temps aux appels et n’autorisent pas les transferts d’appels, le manque de personnel et la culture d’offres valorisantes aux clients mécontents ouvrent la voie aux mauvais traitements.

Tous les employeurs sont tenus légalement de fournir un lieu de travail sain et sécuritaire pour leurs travailleurs. Non seulement il y a une obligation générale pour les employeurs et entreprises de protéger leurs travailleurs, dans la plupart des provinces et territoires du Canada il y a des lois anti-harcèlement et antiviolences qui doivent être respectées en vertu des lois sur la santé et sécurité au travail ainsi que de la législation sur les droits de la personne.

Nous pensons que les employeurs n'en font assez pour protéger les travailleurs des centres d’appels.

Il est temps d’avoir un débat public sur le harcèlement des agents de centres d’appels. Nous aimerions inclure vos témoignages sur ce site. Votre identité restera anonyme sauf indication contraire de votre part.

Sans entrer trop en détails, parlez-nous un peu de vous :

« J’ai 47 ans. Je suis une maman. Quand j’étais petite, je voulais devenir actrice et j’adore toujours aller au cinéma. Je pense que les gens me décrivent comme une personne sociable. C’est probablement la raison pour laquelle j’ai travaillé dans le service à la clientèle toute ma vie. Ça fait maintenant 6 ans que je travaille dans un centre d’appels. »